hero background

Le Blog d'Eleonore

Young

Les senteurs de l’école

4 septembre 2020, Author: Eléonore La Cardabelle

Et oui la rentrée !

L’école et ses senteurs, réminiscence d’enfance, m’évoquent quelques souvenirs odorants.

On se souvient parfois d’un moment ou de quelqu’un lorsque qu’une effluve nous chatouille les narines. Des sensations qui ressortent, tout naturellement, enfouies dans une mémoire oubliée.

Quand on parle d’école je pense à…..

l'odeur de la colle blanche amande

La colle blanche

Au doux parfum d’amande*, elle a fait partie de notre quotidien pendant des années.

Elle existe encore ! Sa particularité c’est d’être non toxique si on l’avale (mais qui a envie de manger de la colle?!)



Le savon d’écolier*

Jaune et qui sent la pomme 🍎 et le citron 🍋 Incontournable passage au lavage de mains, on ne pouvait y échapper.

Une expérience artistique m’avait poussée à tenter le changement de couleur ; avec mes mains toutes bleues de résidus de gouache j’avais réussi à le rendre… vert ! Yessssss.

* D’une pierre deux coup : l’odeur de la colle dans le savon d’écolier. Retrouvez le ici

crayons de papier noirs

Les épluchures de crayons de papier, ou de couleurs

C’est l’odeur du bois fraîchement taillé, du graphite, de la cire, sur le pupitre ou au fond d’un taille crayon à réservoir.

La craie

Comme un nuage de particules flottant dans l’air on s’en prenait plein les narines ! Sur le tableau de la maîtresse, sur nos ardoises, sur nos doigts, sur nos blouses, même sur nos cahiers et dans nos cartables, la craie était partout.

Mais je ne peux évoquer la craie sans …

L’éponge

Un mélange de craie mouillée (encore elle !), d’humidité (et de bactéries et autres moisissures qui allaient avec), d’ardoise fraîchement essuyée.

Ce n’est pas une de mes préférées !

Les polycopiés

Ha ! Qui s’en souvient de cette technique de duplication qui consistait à faire passer dans un rouleau (presse) une page manuscrite et sa feuille de papier carbone à la mauvéine dans l’alcool pour la multiplier (je simplifie)

Souvent réalisés au dernier moment, ils sentaient plus l’alcool que l’encre.

Le hall d’entrée

Je n’ai jamais rien senti de pareil depuis. Un mélange de lino nettoyé récemment, de produits d’entretien le tout camouflé, comme pour nous accueillir, par un doux nuage de café dans l’air du hall qui allait du secrétariat à la salle des profs.

Et vous, quels sont vos souvenirs odorants de l’école ? Etaient-ils bons ou moins bons ?

error: Content is protected !!